u15_wasquehal.jpg

HC Voiron / HC Chambéry : 2-5

  • HCV-HCC.mp4_snapshot_00.06.22_2016.04.11_22.04.44
Ce vendredi 8 Avril est une date importante pour les Aigles, c'est en effet la première fois qu'ils perdaient en saison régulière du Championnat N3 Sud-Est...

A 20H45 (et quelques secondes), le match commence. Les chambériens sont bien dans leur match, même si le démarrage n'est pas foudroyant. Les Voironnais sont sur un faux rythme et se laissent prendre par les Savoyards. des passes imprécises, des accélérations parfois en retard, les aigles ne sont pas dans leur assiette, ni dans leur match. Dans la logique, et sans aucune contestation possible, c'est le HC Chambéry qui va ouvrir le score et prendre l'avance nécessaire pour jouer sereinement. 0-3, les Chambériens ont fait plus que le break à la mi-temps.

La seconde période est un peu meilleure côté HC-Voiron, mais pas suffisamment pour prendre l'ascendant sur l'équipe Chambérienne qui, en plus de bien attaquer et de défendre avec qualité, a pu compter sur un très bon Mathéo dans les buts. Avec un score de 2-2 pour la seconde mi-temps, les Bleus et Blancs du HC Chambéry ont réussi à faire tomber le leader du championnat. Si on rajoute le bon esprit de part et d'autre, il n'aurait pas manqué grand chose pour faire un grand match... juste un Voiron des grands soirs ;)

Samedi 12 Mars, c'était le match retour entre Aix-Les-Bains 1 et nos Aigles. Le match aller avait été particulièrement rude pour les nerfs, puisque notre équipe, après avoir mené 3-0 à la mi-temps n'avait gagné que d'un tout petit but (6-5).

Sur le parquet de Barcelone, et avec une équipe bien plus efficace qu'au mois de novembre, l'objectif Voironnais était de rester invaincu, préservant ainsi l'écart avec les deux poursuivants : Chambéry et Vaulx-En-Velin. Aix n'a pas pour réputation d'attendre les adversaires, et nos Voironnais n'avaient pas l'intention de laisser le jeu dans les mains des Savoyards. Dès le début de partie, les intentions des deux parties sont donc claires : de l'attaque, de l'attaque et, si il reste encore un peu de jus, de l'attaque !

Pas de round d'observation sur cette première mi-temps, le jeu est rapide et relativement équilibré. Ce sont les Aixois qui ouvrent le score sur un tir de Damien Constantin à la cinquième minute. Pas déstabilisés pour Autant, les Aigles vont répliquer à la septième minute par Yoann Kienne. Les échanges restent équilibrés, mais ce sont les Voironnais qui vont trouver à nouveau la faille à la onzième minute par Cedric Alonso. Il faudra attendre la dernière minute de cette première période pour que Johan Sicaud marque son premier but de la soirée. 3-1 à la pause, les Isérois ont su concrétiser les occasions. Laissant à notre Dédé le soin d'écarter le danger.

En deuxième mi-temps, le tempo ne faiblit pas trop, même si les défenses deviennent plus perméables. Johan et Cedric, encore eux, le prouve en marquant deux but à la trentième et trente-et-unième minute. Quelques instants plus tard, c'est Corentin Bonzi qui réduira une première fois le score pour les Aixois. Réduction de courte durée, puisque Claude viendra vérifier que les balles peuvent bien aller au fond des filets à la 34ème. Etant rassuré que cela reste possible, Johan va marquer son troisième but de la soirée. Yohann, lui clôturera les points Voironnais à la 44ème minute. On est alors à 8-2. Les Savoyards ne sont pas venus pour profiter du parquet ciré, et continuent leurs offensives, avec un peu plus de réussite qu'en début de match. Ce sont Antonio Costa et de nouveau Corentin Bonzi qui vont monter le score Aixois à 4 but.

Comme toujours avec les Aixois, le match a été dynamique, enlevé. Il est cependant resté propre avec assez peu de fautes, ou, plus précisément, beaucoup moins que d'habitude. Même si le match a basculé assez vite du côté Voironnais, les Aixois ont gardé leur esprit offensif. Malgré cette bonne volonté, c'est bien les Aigles qui emportent ce match, et par la même une treizième victoire en autant de matchs. C'est avec pour le moment huit points d'écart par rapport au deuxième du championnat que les Voironnais peuvent attendre le prochain match du 26Mars, face à Seynod.

Le match des grands retours, le "Choc" de cette sixième journée : c'était la rencontre entre le HC Chambéry et le HC Voiron, deux équipes qui se connaissent bien, qui ont souvent joué ensemble. L'équipe Chambérienne était en sommeil depuis deux ans. Elle a pu enfin retrouver les terrains de ce championnat N3-Sud-Est.

  • DSC02404
Grands retours donc, parce que Chambéry retrouvait les Voironnais, mais aussi parce qu'il s'agissait du premier match à domicile des Savoyards cette saison, accompagné de l'envie de célébrer ce retour par une victoire. Mais c'était aussi le Choc, parce que le terrain de l'Espace Pierre Cot voyait s'affronter deux des meilleures équipes de cette saison, du moins lorsqu'on regarde le classement : en effet, Voiron et Chambéry sont les seules équipes encore invaincues au moment du coup d'envoi.

Les premières minutes sont plutôt à l'avantage des Chambériens, avec Julien Nicolle et Fabien Boget en direction de jeu. La stratégie Savoyarde semble être plus efficace face à la défense Voironnaise qui, en ce début de match, est un peu hésitante. C'est sur une perte de balle que Julien Nicolle, justement, part en contre et drible le Gardien des Aigles pour marquer le premier but du HCC à la 3ème minute de jeu.

Le jeu se poursuit et les fautes d'équipes commencent aussi à s'accumuler. Les deux gardiens, Matheo Martinato pour le HCC et André Philippe pour le HCV montrent qu'ils sont dans le match en se montrant décisifs. Décisifs, mais pas invincibles... A la seizième minute, une remontée à deux entre Johan Sicaud et Anthony Monteillet abouti à un poussé entre les jambes du gardien Chambérien. Le score est à 1-1 à ce moment du match. Il n'évoluera plus avant la pause, malgré une dixième faute d'équipe des Aigles et un CFD tiré en force mais repoussé par le gardien Voironnais.

En début de seconde période, Anthony Monteillet laisse trainer sa crosse dans un patin Chambérien et écope d'un bleu (signalé sur la feuille de match en première mi-temps). Julien Nicolle frappe mais la balle flirte avec la ligne sans entrer complètement. Le power play qui suit n’amènera pas d'avantage immédiat aux joueurs du HCC. Quelques minutes plus tard, c'est au tour de Bertrand Thermoz de prendre un bleu, plus sur contestation que sur faute ce qui n'entrainera pas de CFD. Cette fois ci, le power play permet aux Savoyards, et Nuno Melo en particulier, de marquer et de débloquer un tableau de scores bien frileux. 2-1.

Revenus à quatre, les Voironnais réagissent rapidement et c'est Johan Sicaud qui apporte le danger du côté Chambérien. Le tir est repoussé, mais Fabien Deprat, qui a bien suivi, peut pousser la balle au fond des filets. Deux partout, le match commence à vivre. Pas le temps de souffler, car à peine 45 secondes plus tard, un mauvais dégagement de la défense Iséroise permet à Mathieu Alexandre de tirer et permettre aux Chambériens de reprendre l'avantage.

  • DSC02343
Il ne faudra pas longtemps pour que les Aigles reviennent. Ce sera par l'entremise de Yoann Kienne, qui, au terme d'un slalom dans la défense bleue, arrivera à glisser en deux temps la balle au fond des filets Chambériens. Il reste 17 minutes de jeu et le score reste équilibré entre ces deux équipes. Pas de réelle supériorité, pas de domination, même si, la plupart du temps, ce sont les joueurs du HCC qui tirent le score.

La dixième faute Chambérienne arrive, mais Johan Sicaud se voit opposer par deux fois un refus du gardien Savoyard. A 16 minutes du terme, une faute contre Anthony Monteillet est sanctionnée par un Penalty, mais sa contestation lui vaut un bleu. Johan Sicaud ne transforme pas non plus le penalty ce qui donne un nouveau power play aux Chambériens. C'est une nouvelle fois une supériorité qui restera stérile. Elle débouchera sur la quinzième faute Voironnaise. Le CFD sera lui aussi repoussé par André Philippe.

Le HCC est de retour en attaque et c'est sur un centre de Mathieu Alexandre que Julien Nicolle pousse la balle dans les filets Isérois. Il reste neuf minutes à jouer et le jeu commence à passer du côté des Aigles, qui prennent plus de temps, qui recommencent à construire. L'égalisation vient de Claude Goudy qui centre, et permet à Johan Sicaud de faire revenir les Voironnais à 4 partout.

Les minutes qui suivent sont pleines de suspens et de tension, mais restent propres. Il faut attendre la dernière minute de match pour voir le plus beau but de la partie : un tir très propre du coin de la surface de réparation Chambérienne par Yoann Kienne (But à (re)voir : https://youtu.be/ny0mZU-02N0). Mathéo Martinato ne peut rien faire. C'est le HC Voiron qui prends le gain du match sur ce but et permet aux Isérois de remporter leur sixième match, de rester invaincus et surtout de mettre une première longueur d'avance sur cet adversaire au classement.

En résumé, un match haletant, course poursuite permanente entre deux belles équipes. Un match nul n'aurait pas été décevant pour autant, mais les Voironnais ont pour réputation de se battre jusqu'au bout. Et cela a encore été payant ce dimanche avec ce match gagné à quarante secondes de la fin.

Temps neigeux ce samedi, froid et humide. Et nous pouvons donc ressortir le bon vieux dicton Voironnais "Neige sur le bonnet, pluie sur le parquet". Ce match de N3 n'a donc pas échappé à la règle, malheureusement. Il n'y avait probablement pas grand chose sur le toit du gymnase Barcelone, mais suffisamment pour qu'il y ait des infiltrations d'eau. Si elles n'ont été qu'occasionnelles en début de rencontre, leur lente aggravation a rendu le jeu en fin de seconde période au mieux aléatoire derrière les cages, au pire dangereux.

  • DSC02242
Malgré ce (gros) bémol, le match d'hier soir donnait plutôt des raisons de se réjouir. En effet, pour commencer, les gardiens ont été sollicités de très belles manières et ils nous ont gratifié de superbes arrêts, sauvetages et parades.Ensuite, les joueurs ont eu un bon esprit général. Quelques râleries ça et là, mais, comme toujours avec Lyon, un jeu propre sans trop de fautes. Et pour finir, deux équipes qui ont privilégié l'attaque, donnant un match très tonique, engagé sans être rude, et avec du spectacle. Un vrai plaisir de retrouver Lyon et sa combativité et surtout nos Aigles avec un jeu enfin au niveau des ambitions de cette année.

Entrons donc dans le vif du sujet avec une première mi-temps très disputée. Le fait que les deux équipes ont sans doute basé leur jeu sur l'offensive, donne à ce début de rencontre une belle image. Alternance d'attaques et de défenses, de très beaux gestes des gardiens. Un équilibre global, même si on pouvait noter un petit avantage aux Lyonnais. Ce sont eux qui ouvrent le score à la neuvième minute par une reprise sans contrôle de Nathan Gelles sur une passe de Tom Burdet. Notre dédé n'a rien pu faire. Quelques minutes après, Le même Nathan sort l'artillerie lourde et, avec une déviation de Daniel Salvador, permet à Lyon de mener 2-0.

Dans certaines situations, être mené 2-0 peut-être angoissant, déprimant ou inquiétant. Sur le parquet Voironnais, le score était décevant, mais les Aigles montraient qu'ils pouvaient faire de belles choses ce soir. C'est Greg Drevon qui a initié le mouvement à la 16ème minute. Le défenseur Lyonnais perds la balle en glissant, Yoann Kienne récupère, passe à Greg qui pousse la balle au fond des filets d'Arnaud Robert, le gardien du RCHL. Les neuf minutes qui suivent sont une suite d'attaques mais sans but à la clef. La pause est sifflée sur ce score de 1-2 en faveur des Rhodaniens.


 

  • DSC_4800
La seconde période marque le retour de l'efficacité dans le camp Isérois. Claude Goudy lance la construction, les Aigles sont patients, tournent autour de leur proie. A la cinquième minute, la balle tourne et Claude décoche un tir rasant qui passe entre les jambes du gardien Lyonnais. Egalité à ce moment du match, Barcelone est chaud. Les réjouissances sont de courte durée puisque Mohamed Bouhafs, à plus de 5 mètres dans sa propre partie de terrain, décoche un tir qui, après un rebond, trompe Dédé. Les Lyonnais reprennent l'avantage. La confiance est cependant plutôt côté Voironnais. Ils construisent, ils tournent, ils attendent le bon moment. Et le bon moment suivant, c'est Cédric Alonso qui le trouve en frappant du coin de la surface, frappe qui finit dans le filet Lyonnais. Nouvelle égalité et véritable plaisir de voir s'enchainer les buts.
Quelques minutes plus tard, c'est Tony qui fait des siennes, embarque la défense et tire mais la balle est contrée par un défenseur. Johan Sicaud, qui a bien suivi, reprends sans contrôle et marque, permettant aux Aigles de mener enfin au score, et concrétiser leur domination. Tony, encore lui, va refaire parler de lui, puisqu'à peine une minute plus tard, il reçoit la relance de Cédric, part seul, et peut ajuster un joli tir permettant de passer à 5-3. Le beau jeu est bien là, la réussite aussi. Le beau jeu est des deux côtés, puisqu'à la 39ème minute, c'est à nouveau Mohamed Bouhafs qui rappelle aux Voironnais qu'il ne faut pas lui laisser le champ libre, même du milieu de terrain... Une très belle frappe, sans défenseur, de sa zone de défense. 5-4 pour Lyon et il reste 6 minutes à jouer. Cedric Alonso relance sur Anthony qui passe à Johan. Un slalom dans la défense plus tard, c'est un ajustement de tir sur le gardien et le sixième but Voironnais. A une minute de la fin, carton bleu simultanés pour Greg, côté Voironnais, et Franck Nogueira du côté Lyonnais. Ils se sont cherchés, se sont trouvés et sont donc sortis.

Une belle rencontre, donc, mais un plaisir altéré par ces infiltrations qui ont rendu le jeu par moment dangereux. Ceci dit, quand on a de l'attaque, de l'attaque et de l'attaque, on ne peut que se réjouir ; d'autant qu'il y a eu autant de beaux tirs que de bons arrêts. On peut remercier les deux gardiens de leur travail de ce soir et bien sûr les deux équipes qui ont offert un bon match. 6-4 au coup de sifflet final, une cinquième victoire sur cinq matchs et les Voironnais qui retrouvent le niveau qui leur permettra de viser les plus hautes marches du podium de ce championnat N3-Sud-Est. Bravo messieurs

Nouvelle journée pour notre équipe senior qui se rendait à Seynod.

Un match qui s’annonçait difficile face à une équipe qui descendait de nationale 2. Pour ce match les voironnais avaient mis en place une tactique particulière afin de neutraliser le meneur de jeu adverse.

Une tactique qui a plutôt porté ses fruits durant ce match. Les voironnais ouvrent rapidement la marque par Anthony Monteillet au bout d'une minute de jeu. 15 minutes plus tard c'est Johan Sicaud qui porte la marque à 2-0. Durant cette mi-temps les locaux vont tenter de mettre en place leur jeu; mais sans leur meneur qui ne parvient pas à se dégager de son marquage, ils ne parviennent pas à conclure. Les Aigles ont de nombreuses occasions mais ont du mal à marquer soit par manque de précision soit avec le travail du gardien local.

En deuxième mi-temps, même scénario que la semaine passée, les Voironnais se font rattraper au score à la 28ème puis 37ème. Heureusement à la 40ème, les aigles bénéficient d'un carton bleu. Ils ratent le coup franc direct qui en découle mais profitent de l'infériorité numérique pour marquer un but par Cédric Alonso qui faisait son retour dans l'équipe sur ce match. Celui-ci double même la mise 5 minutes plus tard d'un tir en pleine lucarne. 30 seconde plus tard le meneur de Seynod parvient afin à sortir de son marquage pour marquer un but. Et dans la minute qui suit, Seynod égalise par Corentin Bonzi. Tout est à nouveau à refaire pour les Voironnais qui heureusement construisent mieux que la semaine passée en attaque. Suite à une passe de Johan Sicaud, Anthony Monteillet se retrouve seul devant le gardien adverse et l'ajuste pour le 5ème buts. A 49 secondes du terme Seynod bénéficie d'un pénalty, Philippe André le gardien Voironnais fête dignement ses 40 ans en le sauvant. Et malgré encore 2 actions franches des 2 côtés, le score n'évolue plus. Voiron obtient donc sa 4ème victoire en autant de match et prend la tête du classement de Nationale 3 Sud Est.

Prochain match le 21 novembre à Voiron contre Lyon.